À Propos

Présentation

photoQuand, en 2005, je suis devenue maman pour la première fois, j’avais plus ou moins conscience de manières de faire de mes parents que je ne voulais absolument pas reproduire, sans vraiment avoir les idées claires sur les choix éducatifs que je souhaitais faire. En participant à un atelier Faber et Mazlish, mes idées se sont éclaircies.

Depuis que j’anime des ateliers pour les parents et les enseignants, je n’ai jamais cessé d’apprendre et de mettre en pratique les propositions de Faber et Mazlish. Adopter une nouvelle manière de communiquer et de se positionner dans nos relations aux enfants, cela prend du temps. De plus, avec maintenant 3 filles, chaque jour réserve de nouveaux challenges.

J’ai toujours un immense plaisir à observer comment chaque parent ou enseignant assaisonne à sa propre sauce les habilités de Faber et Mazlish, selon son histoire, sa culture familiale, son propre chemin. Cela me touche toujours beaucoup quand je sens que des personnes se donnent le droit d’évoluer dans leur parentalité ou leur lien aux élèves et se sentent mieux dans leurs baskets, plus connectés avec les enfants. Je vois alors aussi des enfants qui se sentent mieux, donc qui se comportent mieux et qui développent leur estime de soi.

Je demeure fondamentalement attachée aux ateliers de Faber et Mazlish, car ils fonctionnent extrêmement bien, même si je peux apporter des compléments tirés de la discipline positive ou des livres de Isabelle Filliozat. Ainsi, je suis répertoriée comme animatrice en communication bienveillante sur le site des éditions du phare tout en étant membre du réseau ACB.

auxeditionsphares     ACB 

Ayant vécu en France mais aussi au Niger, au Congo Kinshasa et maintenant au Mali, j’ai pu constater combien cette approche inspire les parents quel que soit leur culture d’origine. En étant loin, on a parfois encore plus besoin de soutien. C’est ce qui m’a motivé pour développer les ateliers Faber et Mazlish à distance.

Mes autres activités professionnelles

Animer des ateliers Faber et Mazlish, soutenir les parents et les enseignants dans leurs relations aux enfants, c’est mon activité de cœur. J’exerce principalement comme formatrice et coach professionnelle toujours avec bienveillance et pragmatisme visant l’empowerment professionnel de personnes évoluant dans des contextes multiculturels. Ce qui inspire un parent pour combiner cadre et bienveillance, c'est parfois exactement ce qui peut inspirer un manageur pour qu'il augmente la performance de son équipe, c'est à dire à la fois sa capacité à délivrer et sa capacité à travailler ensemble.

Ingénieure AgroParisTech, j’ai été successivement chargée d’études puis de projets notamment dans le secteur de la coopération internationale, avant de devenir formatrice en gestion de projets financés par l’aide extérieure européenne avec le bureau MDF Brussels. En 2016, j’ai été certifiée en coaching chez ICI (Alain Cayrol). J’interviens auprès de managers et de leurs équipes basées en Afrique. Mes clients expatriés et locaux évoluent dans les filiales, antennes, structures locales de société, ONG et organisations internationales. Je suis membre de l’International Coach Federation (ICF), en cours de certification ACC, mentoré par une coach ICF PCC.

agroparistech   mdf   icf

 

Mon activité bénévole de coeur

Depuis 2010, je suis animatrice de La Leche League. J'apporte soutien et information sur l'allaitement maternel et le maternage à des mamans qui viennent en réunion ou me contactent par téléphone, mail, sms, pour qu'elles réussissent leur projet d'allaitement.

leche league


Méthodologie

Adele Faber et Elaine Mazlish ont publié des livres et élaboré des ateliers destinés à toutes les personnes vivant et travaillant avec les enfants, à partir de l’enseignement du psychologue Haim Ginott. Leur approche a été déclinée pour les enfants, les ados, les élèves et aussi en ce qui concerne les relations entre frères et sœurs.

  • Parler pour que les adolescents écoutent, écouter pour que les adolescents parlent
  • Frères et sœurs sans rivalités
  • Parler pour que les adolescents écoutent, écouter pour que les adolescents parlent
  • Parler pour que les enfants apprennent

Elle a de nombreux points communs avec les propositions de la discipline positive (Jane Nelsen / Alfred Adler-Rudolf Dreikurs), de la communication non violente (Marshall Rosenberg/Carl Rogers), de la parentalité créative (Catherine Dumonteil Kremer) ou encore avec ce que propose Isabelle Filliozat. Toutes promeuvent la possibilité de préserver et développer l’estime de soi des enfants, tout en posant un cadre bienveillant et sécurisant.


Nous suivre sur Facebook

Contactez-Moi

contact vertical 01